Ce résultat a l’effet d’une véritable bombe dans le domaine des neurosciences », annonce fièrement dans un communiqué Terry Sejnowski, neuroscientifique du Salk Institute à La Jolla, en Californie (États-Unis). Avec son équipe, il a mesuré la capacité de stockage du cerveau, et surprise : celle-ci est 10 fois supérieure aux estimations précédentes ! « L’équivalent d’au moins 1 pétaoctet (10 puissance 15), soit une capacité de grandeur proche de celle du World Wide Web », résume-t-il (une estimation a minimabasée sur l’étude d’une petite zone du cerveau qu’il faudrait toutefois réévaluer nettement pour qu’elle soit réellement comparable au Web : même si la capacité de stockage de ce dernier est impossible à estimer, les 4 géants que sont Google, Facebook, Amazon et Microsoft stockeraient à eux seuls 1.200 pétaoctets de données…).

Lire Et Voir La Suite Sur Sciencesetavenir