Apple et Google ont annoncé des nouvelles mesures empêchant les autorités d’accéder aux données de leurs smartphones et tablettes. Prévues pour protéger la vie privée de leurs clients, elles inquiètent la police et le FBI.

Lire La Suite Sur Le Figaro