Du Boson à Planck : l’Univers se dévoile !

boson planck

Le 27 avril 1900, Lord Kelvin, le père de la thermodynamique (avec Carnot et Clausius) fit un discours demeuré fameux à Londres devant ses collègues scientifiques. Il rappela à la docte assemblée de ses pairs, qu’après les avancées théoriques majeures de Kepler, Galilée et Newton, il ne fallait plus espérer faire de découvertes majeures en physique mais concéda tout de même qu’il y avait deux « petits nuages » dans ce beau ciel limpide des lois de l’Univers enfin révélées : le premier nuage était l’impossibilité de mettre en évidence le fameux « éther », le milieu diffus et impalpable dans lequel étaient censés se déplacer tous les objets de notre Univers. L’autre nuage était la question non résolue du rayonnement du corps noir.

…………………………………………………………

Lire La Suite Sur Gizmodo