Des chercheurs des Universités de Tokyo et d’Osaka sont récemment parvenues à équiper un cafard d’une batterie alimentée par son propre fluide corporel.

 Lire La Suite Sur Le Journal Du Geek